Comment choisir ?

QUELS INDICATEURS SURVEILLER POUR CHOISIR VOTRE SOCIETE DE PORTAGE ?

En mer ou en entreprenariat, naviguer à vue c’est prendre le risque de dévier de son cap, voire même de couler son navire. Le choix de votre partenaire d’hébergement salarial ne déroge pas à se bon sens pour vous aider à piloter votre activité. Mais à quels indicateurs de performance se fier ?

la nouvelle étude Plimsoll « Portage salarial (France, juillet 2018) » fournit une analyse détaillée des 148 entreprises qui contrôlent plus de 90% du marché sur les 900 entreprises assimilées au portage. Elle permet d’identifier les sociétés à plus forte croissance, et les sociétés à risque. Elle examine aussi la performance de LABEL-VIE sur la base des 4 derniers bilans financiers publiés, en comparant les résultats avec ceux du secteur.

Cela ne sert à rien d’avoir toute une batterie d’indicateurs qui sont le plus souvent du marketing. Il faut sélectionner ceux qui vont vous permettre d’aller à l’essentiel. Entre 5 et 10 indicateurs, ce n’est déjà pas si mal. Si vous avez le reflexe de mixer des indicateurs relavant de « la raison » avec d’autres relavant « du cœur », alors il est probable que vous fassiez le bon choix. Dans ce petit mais nécessaire voyage d’investigation se cache des trésors de surprises et les apparences sont comme le dis l’adage, tellement trompeuses. En effet vous n’allez pas seulement confier la gestion de votre chiffre d’affaires à un tiers partenaire, mais également cherche le mode d’organisation le plus en rapport avec vos besoins, vos valeurs et vos attentes.                                                                    A ce jeu voici quelques mythes à revisiter 

LES PLUS ANCIENNES ET LES PLUS GRANDES SONT LES PLUS SURES

Ainsi donc les sociétés de portage les plus anciennes et les plus grandes présenteraient les meilleures garanties.

Vraiment ? 

s’il est vrai que l’ancienneté et la taille peuvent rassurer sur le sérieux, l’éthique, le probable professionnalisme et expertise de la structure, elles ne disent rien sur le taux d’endettement, la marge, la rentabilité et donc leur dépendance à des créanciers ou d’autres acteurs vampirisant un marché. Les plus anciennes et les plus grandes peuvent également être sclérosées par une vieille position dominante et vous traiter comme un numéro, à la façon de tous ces organismes et institutionnels avec lesquels il est compliqué de communiquer au quotidien. A l’ère du numérique certains nouveaux entrants sont particulièrement agiles et feront tomber les vieux costumes.Postulez chez nous et  Venez jeter un coup d’œil dans l’analyse sectorielle de ce marché et revisitez ce mythe

telescope

LES FRAIS DE GESTION LES PLUS FAIBLES TU PRENDRAS

Evidemment cela tombe sous le sens a priori. A l’heure ou l’ubérisation disrupte tous les secteurs d’activités a faible valeur ajouté , [avec l’autoentreprise qui est aussi une ubérisation des charges] il est tentant de courir après les offres à 5% de frais de gestion et moins encore. Le web fleuri de surenchères et de position lowcost les plus farfelues puisqu’il convient de retirer encore 2- 3 % pour nombres de charges annexes que devra acquitter la société de portage pour le compte du porté. Et voilà comment vous retrouver au mieux nombre de sociétés dans la situation de dépendance du descriptif ci-dessus, et au pire des sociétés en danger dans lesquelles il n’est pas raisonnable de confier son chiffre d’affaires. En postulant chez nous vous pouvez  visiter l’analyse sectorielle vous allez découvrir qu’il n’est tout simplement pas possible de développer une entreprise en dessous de 7 à 10 % de marge à minima. Plus une activité est chronophage, avec de petits C.A, de multiples clients, de multiples frais, de nombreux besoins de soutien et plus on se rapproche de 15%. Cela est non seulement cohérent mais indispensable. Tout est dans l’équilibre, fuyez une société qui vous propose 3% net pour elle,  pour gérer des C.A HT de 1000 €/mois …et fuyez également une société qui vous propose 15 % net pour elle, pour gérer 10 000 €/mois.

Un taux de gestion trop attractif doit vous alerter car comme LABELvie le répète à ses  portés lorsqu’ils vendent une prestation : gratuit n’est pas une option. Et c’est valable aussi pour l’offre de services d’une société de portage.

LA PLUS PROCHE DE CHEZ MOI EST LE MEILLEUR CHOIX

A nouveau ce réflexe est humain. On suppose qu’il sera plus facile de s’assurer de la qualité des locaux, du personnel, de l’ambiance. On pense qu’il sera convivial de passer de temps en temps déposer son rapport d’activité, prendre un café, et pourquoi ne pas utiliser des locaux mis à disposition dans le cadre de son activité. On pense même qu’il sera plus facile d’obtenir gain de cause si d’aventure un problème survenait. Alors certes, tout ceci est possible mais si les deux critères cités plus haut ne se cumule pas avec cette proximité. La véritable proximité n’est pas celle de la localisation physique, surtout à l’ère du digital où ce sont les outils et les hommes qui vous facilitent la vie. Au contraire, il est possible qu’à cause de la localisation d’une structure vous soyez amené à payer plus cher des contributions obligatoires de votre boîte de portage [ transport, formation, etc..]. A l’inverse vous pourriez profitez avec une entreprise loin de chez vous de couverture sociale plus performante, de rencontres et d’émulations de réseaux proches de chez vous infiniment plus constructifs qu’un siège administratif.

LA MEILLEURE SOCIETE A LES MEILLEURS OUTILS ET SITE INTERNET

Le moteur de recherche de google c’est un peu le bon Dieu. Vous lui demandez « portage salarial « , et hop vous découvrez des tonnes de littératures, d’explications les unes les plus respectables que les autres, des légions de témoignages, des simulateurs, des argumentaires, des CRM d’enfer, des outils chics,  et des contenus à en faire perdre la tête à un ingénieur, il  existe même des « pure player « [sic] mais qui en deviennent comme France télécom, impossible à joindre . Evidemment on a une forte tendance à se sentir plus au chaud entre gens aux profils similaires. Les consultants IT entre eux, les managers de transitions entre eux, les traducteurs là-bas, les digitales natifes ici, les commerciaux plus loin, etc…                                                    soit, la technologie est évidemment le liant qui développe le portage salarial et l’entreprenariat mais faites le tri de ce que VOUS avez vraiment besoin et la place que doit avoir le facteur humain. A nouveau, aventurez-vous à observer l’analyse sectorielle pour valider si les sociétés les plus « digitales » sont les plus sures

LABELVIE EST CLASSEE DANS LE TOP 5 DES MEILLEURS PARTENAIRES COMMERCIAUX

Certes en étant 46 ème en terme de chiffre d’affaires sur les 148 analysés [ mais 900 existantes] nous ne sommes pas la plus gigantesque des entreprises de ce marché mais nous aimons le monde qui arrive. Celui de la Confiance, de la liberté puisque dans le TOP 5 des meilleurs partenaires commerciaux!   Un monde de bienveillance, de missions en mode projet, du management participatif puisque  34 ème  en terme de valeur, ou encore  correctement rentable [50 ème] alors que nous osons offrir le portage au plus grand nombre. Cependant le portage salarial ne suffit pas, entourons nous des plateformes de missions pour les indépendants, des communautés de conseils, et des avançons pas à pas mais avançons ensemble.Postulez afin d’obtenir le détail de l’analyse sectorielle pour labelvie et les autres entreprises du secteur.

Autoentrepreneur ou Portage? vite une simulation

*4000 e-book thématiques à votre disposition – 3 mois frais de gestion offert si éligible CDI- allocation véhicule société possible, etc…