Comparer les statuts

Choisissez le bon statut juridique ! Nous avons déjà accompagné plus de 10 000 entrepreneurs et avons réuni pour vous tous les outils pour constater quand le portage est le meilleur choix !

Le portage salarial est une forme d’exercice d’une activité indépendante, dans laquelle l’entrepreneur agit de manière autonome pour trouver ses clients et livrer ses prestations, mais est lié par un contrat de travail auprès d’une société de portage. Le chiffre d’affaires est perçu par la société de portage et est reversé à l’entrepreneur sous la forme d’un salaire, déduction faite des charges sociales et des frais de gestion prélevés par la société de portage.

Le portage salarial peut constituer une alternative intéressante au statut de l’auto-entrepreneur (ou micro-entreprise), notamment pour certaines professions qui ne nécessitent ni investissement ni local commercial, par exemple consultant, agent commercial et plus généralement toute profession de services.

 

 

Quels sont les inconvénients du régime auto-entrepreneur ou “micro entreprise” par rapport au salariat indépendant en portage ?

La micro-entreprise comporte un nombre de problèmes importants, ce qui en fait au final un statut particulièrement  inadapté dans certaines situations :

 

Problème n°1 : LE STATUT DE TRAVAILLEUR INDEPENDANT NON SALARIE. En créant une micro-entreprise, vous quitterez le régime général de la Sécurité sociale et passerez au régime infiniment plus précaire des travailleurs indépendants. C’est la sécurité sociale pour les freelance qui se charge de votre protection sociale et surtout vous n’aurez plus droit aux indemnités chômage contrairement au portage !

 

Problème n°2 : L’ABSENCE DE COMPTABILITE et de bulletin de paie est un frein en terme de crédibilité, par exemple pour obtenir des financements professionnels et personnels, voir pour  trouver un logement .Sans document comptable où de bulletin de salaire officiel prouvant votre rentabilité, votre récurrence, votre banquier ou un bailleur ne vous suivra pas ! 

 
Problème n°3 : LA TVA NON APPLICABLE implique de ne pas récupérer la TVA sur les achats. Cela devient un problème si vous avez des investissements et achats récurrents : Plutôt dramatique de perdre 20% sur l’achat d’un véhicule, d’un ordinateur, de matériel, de coût de déplacements, publicité,  où encore d’un smartphone ! 

 Prenons un exemple en chiffre

Vous êtes consultant en communication et pour refondre le site Internet et les plateformes de réseaux sociaux de votre client, vous faites appel en sous-traitance à un webdesigner. Vous facturez votre client du montant total [ c’est votre chiffre d’affaires ] et vous achetez une prestation à votre freelance.
En auto-entrepreneur, vous payez vos cotisations sociales sur le chiffre d’affaires total et ne pouvez pas déduire vos achats,sous traitances et frais pro [ alors certes, vous pouvez faire accepter à votre client  que chaque prestataire le facture directement mais c’est souvent délicat, voir peu crédible]. Supposons que vous avez également des frais pro de 500 euros par mois  [ déplacement, internet, assurance, ordinateur portable, restaurant, etc..


Simulation :
Pour réaliser le même chiffre d’affaires de 5000 €, vous avez  besoin d’acheter la prestation au webdesigner à hauteur de 1500 euros HT, et vous supporter donc pour 500 euros de frais divers 

En facturant en tant que consultant porté :
Vous facturez 5000 euros HT à votre client. 
De ce montant, la société de portage va enlever les achats HT à payer à votre sous traitant. Soit un montant net de  3500 euros HT sur lequel on retire les 500  euros de frais à vous rembourser pour obtenir un solde de 3000 euros.

Sur cette base, la société de portage va calculer le salaire net à vous verser  : 3000 x 50% = 1500 euros.
En plus de ce salaire net, vous recevez le montant des frais pro en TTC, soit 500 euros non soumis à l’IR! 

Si vous facturez en tant qu’auto-entrepreneur :

Vous facturez 5000 euros TTC à votre client puisque qu’il ne peut pas récupérer la TVA.
Sur ces 5000 euros TTC, il paye 22,8% de charges, soit un solde de 3860 euros.
A ce solde, il doit retirer le montant TTC de sa sous traitance (Vous ne pouvez pas récupérer la TVA) soit 1800 euros TTC et encore 500 euros de frais pro divers.
Cette mission vous rapportera donc 1560 euros net  contre 1500 en portage !

 On voit donc que dans cet exemple-là, les revenus et avantages générés sont supérieurs en portage salarial. En effet la couverture sociale, les points retraites, le droit au chômage vous dégageront un solde positif supérieur en portage, sans parler de l’absence de gestion, paperasserie, paiement des charges, assurances, risques et autres contraintes pour lesquelles vous êtes totalement libérées.

[Bon à savoir savoir : il est possible de cumuler auto-entrepreneur et portage salarial]
En tant que « porté » dans une entreprise de portage, vous avez le statut de salarié. Vous pouvez donc tout à fait créer une activité complémentaire en auto-entrepreneur et inversement.
Si vous créez la même activité en portage et en auto-entrepreneur, vous pourrez à votre guise réaliser des missions dans le cadre du portage ou en toute indépendance en facturant en auto-entrepreneur. À vous d’évaluer ce qui est le plus avantageux pour chaque mission, comme nous l’avons vu plus haut, le portage se montre avantageux pour les missions sur lesquelles vous avez des frais ou achats externes importants. Cela peut aussi vous permettre de retarder un dépassement des seuils de CA autorisés en auto-entrepreneur, ou tout simplement de basculer vers ce régime en fin d’année pour continuer à facturer après votre dépassement de seuil.Si vous ne souhaitez pas créer d’auto-entreprise / micro-entreprise, il existe plusieurs solutions alternatives adaptées à des petits projets (cliquez sur chacun d’elles pour avoir plus de détails) :


Pour résumer, le statut d’auto-entrepreneur / micro-entrepreneur est surtout intéressant pour tester une activité, ou pour exercer une activité complémentaire, ou encore pour effectuer des petits travaux ou services. Si votre démarrage d’activité nécessite des investissements ou si votre objectif est de valoriser et revendre votre entreprise, ou encore d’exercer libre de toute contraintes avec des avantages sociaux sécurisant, alors le portage est systématiquement le meilleur choix. On y regarde de plus près ? 

Autoentrepreneur ou Portage ?...vite je compare

*4000 e-book thématiques à votre disposition – 3 mois frais de gestion offert si éligible CDI- allocation véhicule société possible, etc…